Associations étrangères

Traduit dans presque 200 langues et dialectes, Le Petit Prince parle au monde entier. Des associations, souvent au service de l’extrême indigence, ont fait du Petit Prince leur drapeau, pour mieux signaler qu’elles se mettent au services des autres avec l’affection du Petit Prince qui s’occupe de sa rose.

Hospital Pequeño Príncipe

«Il y avait, sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince à consoler ! Je le pris dans les bras. Je le berçai», Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, chapitre VII.

« J’ai toujours pensé que tous les enfants devraient être traités comme des petits princes et princesses », Ety Goncalves da Conceiçã Forte, présidente de l’Association Hospitalière pour la protection de l’enfance.

Le Petit Prince est responsable de sa rose, nous sommes responsables de nos petits princes, telle est la raison d’être de l’Hôpital Pequeño Príncipe au Brésil. Un lieu de soins, d’espoir, de culture et d’échange dédié aux enfants et à leurs familles.

Tout commence en 1919 lorsque quelques médecins et quelques infirmières improvisées, tous bénévols, implantent la Croix Rouge dans l’état de Parana. Dans les années 30, est inauguré le premier bâtiment de Hôpital des Enfants. Une association pour la protection des enfants est créée en 1956 auprès de l’Hôpital Dr Raul Carneiro qui une quinzaine d’années plus tard prend son nom actuel : Pequeño Príncipe, Le Petit Prince.

Le Brésil compte aujourd’hui 192 millions d’habitants, dont 69 millions de moins de 18 ans. Pour les enfants de moins de 6 ans, la mortalité est de 6 pour mille (elle est d’à peu près 3,6 pour mille en France). Seulement 75% des ménages brésiliens ont accès à un réseau de santé. Autant de raisons pour que l’hôpital Pequeño Principe, qui propose une trentaine de spécialités médicales, soit un espoir pour les jeunes de moins de 18 ans et pour leurs familles. En lien constant avec l’Institut de recherche Pelé — parrainé par l’ex-joueur de football dont la notoriété est une référence pour tous les Brésiliens — l’Hôpital Pequeño Principe développe des études qui permettent de mieux connaître les maladies et de trouver des remèdes plus efficaces. A lui seul, le service de cardiologie effectue environ 700 opérations par an.

L’hôpital est un des plus importants en Amérique du Sud, et son rayonnement dépasse les frontières du Brésil. Le séjour à l’hôpital étant une épreuve difficile, en particulier pour les jeunes enfants, l’Hôpital Pequeño Príncipe propose des espaces de jeux et de culture avec des éducateurs et des comédiens qui offrent aux enfants des divertissements susceptibles de leur faire oublier la maladie.

De même, pour protéger les enfants, tous les soins sont effectués dans des espaces dont l’aménagement et le nom puissent inspirer confiance. En passant le seuil de la chambre où ils seront hospitalisés, les enfants doivent avoir la sensation qu’il s’agit d’une visite chez un ami.
Une association de protection de l’enfance soutient les projets de développement et de nombreux bénévoles agissent et aident autant le personnel hospitalier que les enfants et leurs parents. Chacun contribue au bien-être de tous, à tous les niveaux, malgré la maladie. « Apprivoiser » prend ici un sens collectif.

Aujourd’hui, l’hôpital souhaite achever son projet d’expansion et acquérir de nouveaux équipements pour la chirurgie, l’imagerie et la recherche. Le but est de fournir une médecine gratuite et de qualité à tous les enfants malades, quelle que soit leur origine sociale.

Contact :
Associação Hospitalar de Proteção à Infância Dr. Raul Carneiro
Rua Desembargador Motta, 1070 – CEP 80250-060 – Curitiba – PR – Brasil
Tél.: (41) 3310-1010, Fax (41) 3225-2291.

En savoir plus : http://www.pequenoprincipe.org.br

Faire un don : http://www.doepequenoprincipe.org.br


Les Etoiles du Petit Prince

Russie 2007 : avec l’aide de la succession Saint-Exupéry, Igor Shamraev fonde Les Etoiles du Petit Prince. Une association qui met en application la philosophie du Petit Prince.

logo_etoiles_ppPour son président : « Le Petit Prince et Saint-Exupéry sont des symboles qui réunissent les gens autour des projets à même de rendre notre monde meilleur, plus beau et plus juste. » La philosophie des « liens », chère à l’aviateur-écrivain, guide tous les projets : « Nous sommes persuadés que dans l’action commune se nouent des liens véritables entre des gens différents par leur origine sociale ou leur culture », ajoute Igor Shamraev.
L’association intervient sur plusieurs terrains. L’enfance en difficulté (orphelins ou issus de famille défavorisée). A l’orphelinat de Voronej, l’association a mis en place une activité de jardinage intitulée « Les jardins du Petit Prince ». A l’image d’un Petit Prince qui prend soin de sa planète, l’association croit en la nécessité de protéger la nôtre, la Terre. L’écologie fait partie des projets éducatifs de l’association qui en tient compte lorsqu’elle choisit ses partenaires. Dernier exemple en date : une campagne de communication sur le danger du chlore dans la fabrication du papier, en partenariat avec l’antenne russe de Greenpeace et un fabricant de papier indigène. L’association célèbre le petit bonhomme de la planète B 612 tout au long de l’année. Lors de la publication du Petit Prince en langue altaïque, les volontaires de l’association ont distribué les livres dans les villages de l’Altaï si difficiles d’accès. En 2009, l’association prépare le Cinquantenaire de l’édition russe du Petit Prince.

En savoir plus : http://www.lepetitprince.ru