Le Parc du Petit Prince Le Parc du Petit Prince Le Parc du Petit Prince Le Parc du Petit Prince Le Parc du Petit Prince
Toute l'actualité du petit prince

Les amis du petit prince


Environ un million de Japonais ont visité jusqu’à ce jour le Musée de Saint-Exupéry et du Petit Prince ouvert depuis 1999 à Hakone, dans un espace de 10 000 m2, où sont évoquées la vie de Saint-Exupéry et celle de son personnage mythique. Un espace consacré au Petit Prince se trouve également dans le Musée Saint-Exupéry de Tarfaya (Maroc).

Statue de Saint-Exupéry et du petit prince à LyonLe Petit Prince accompagne Saint-Exupéry sur la statue qui lui rend hommage place Bellecour à Lyon (œuvre de Christiane Guillaubey), et sur celle de Toulouse (œuvre de Madeleine de Tazenas). Il est le personnage principal d’une fontaine à Agay (dans le Var), et une statue du Petit Prince se trouve à Northport (Etats-unis), là où l’écrivain a rédigé son conte. Une plaque dans le restaurant La Grenouille de New York rappelle que le bâtiment abritait autrefois l’atelier du peintre Bernard Lamotte, où Saint-Exupéry aurait esquissé les premières illustrations du livre. Les associations des Amis du Petit Prince sont elles aussi très nombreuses, de New York où son président, Howard Scherry, propose des promenades littéraires sur les traces de Saint-Exupéry, jusqu’en Russie et en Argentine. Rosa Maxit, directrice du centre culturel Saboyano de San-José a organisé plusieurs expositions pour présenter au public argentin les éditions étrangères du Petit Prince. Statue du petit prince à Northport

En 2002, le spationaute Philippe Perrin a pris avec lui dans l’espace un exemplaire du Petit Prince et un écusson a l’effigie du personnage de Saint-Exupéry.
Dans le cadre de l’année de célébration du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’UNRIC (United Nations Regional Information Centre) a choisi Le Petit Prince comme ambassadeur de la campagne « Know Your Rights » destinée à mieux faire connaître les Droits de l’Homme aux enfants !

78 % des enfants français (6-15 ans) connaissent Le Petit Prince et 81 % disent avoir aimé l’histoire. Chez les adultes, le livre arrive troisième dans la catégorie « les livres qui vous ont marqué à vie » (sources Ipsos 2008, Sofres 2004).

Statue de Madeleine Tézenas du Montcel

Musée de Saint-Exupéry et du Petit Prince

Plus d’un million de visiteurs ont déjà franchi les portes du Musée de Saint-Exupéry et du Petit Prince inauguré en 1999 à Hakoné, au Japon, grâce aux efforts de sa directrice Akiko Torii, une fervente admiratrice de l’écrivain. Au pied du Mont Fuji, un vaste ensemble de 10 000 m² accueille les visiteurs qui franchissent un portail, reproduction exacte de celui du château de Saint Maurice de Rémens où Saint-Exupéry a passé une partie de son enfance. Une statue du Petit Prince sur sa planète leur souhaite la bienvenue.

Après avoir traversé une ruelle typiquement provençale (avec un restaurant qui propose la cuisine du Midi de la France) et une autre qui donne l’atmosphère de Lyon des années 1930, le visiteur pénètre dans le musée. Différents lieux de la vie de Saint-Exupéry sont reconstitués à l’identique et une multitude de photos et de documents retracent sa vie d’écrivain et de pilote. A l’étage, se trouve une salle de projection où passe en boucle un film consacré au personnage miraculeux de Saint-Exupéry, et une autre consacrée aux différentes traductions du Petit Prince. La visite continue avec le jardin à la française et la roseraie Consuelo de Saint-Exupéry qui s’étale devant une reproduction grandeur nature de la façade du château de Saint Maurice de Rémens.

Musée de Tarfaya

Le musée Antoine de Saint-Exupéry de Tarfaya a été inauguré le 28 septembre 2004. Derrière ce lieu de mémoire, se trouve l’association Mémoire d’Aéro postale qui a pour vocation d’imp-lanter des expositions perma-nentes, dans les lieux mythiques de l’Aéropostale. A travers sa thématique principale, le visiteur prend conscience de la dimension « pionnière » des débuts de l’Aéropostale. C’est à Tarfaya que Saint-Exupéry était chef d’escale. Un espace est consacré à l’auteur de Courrier Sud, dans lequel on relate entre autre son rôle de médiateur auprès des Maures rebelles.

L’association Mémoire d’Aéro-postale a ouvert plusieurs expo-sitions permanentes dans les destinations mythiques de l’Aéro-postale : Barcelone, Casablanca, Nouadhibou ,Saint-Louis , Monte – Video et Buenos Aires.

En savoir plus :
www.memoire-aeropostale.com

Christiane Guillaubey

Diplômée de la section Sculpture de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon, Christiane Guillaubey (née à Lyon en 1949) se fait connaître par ses œuvres monumentales et ses aména-gements urbains, notamment en ce qui concerne l’éclairage. Elle mène parallèlement une carrière d’enseignante.

Elle gagne le concours initié par la ville de Lyon pour la conception et la réalisation d’un monument en hommage à Saint-Exupéry à l’occasion du centenaire de sa naissance. Réalisé en marbre de Carrare, de dimensions importantes (5,50 m de hauteur) et placée au centre historique de Lyon, place Bellecour, celui-ci le représente en aviateur, assis au côté d’un Petit Prince qui, debout, tient la main sur son épaule.

Northport

Pour rappeler que c’est à Northport que Saint-Exupéry a écrit Le Petit Prince, la bibliothèque municipale a installé dans ses jardins le 16 septembre 2006 une statue en bronze du Petit Prince. Derrière ce projet se trouve Yvette O’Brien, une enseignante française expatriée aux Etats-Unis depuis 35 ans, qui s’est trouvée pour cette occasion en compagnie des membres de la famille de Saint-Exupéry et des amis de l’écrivain.

Bernard Lamotte

Né à Paris en 1903, Bernard Lamotte fait des études d’art avec Lucien Simon. En 1935, il s’installe à New York et épouse Lilyan White Kent, veuve de Sidney R. Kent, président de 20th Century Fox, ce qui fait de lui un familier des stars d’Hollywood. En 1951, Bernard Lamotte prend la citoyenneté américaine.

Bernard Lamotte, qui a beaucoup voyagé, notamment en Inde et à Tahiti, se rend célèbre par ses illustrations dans les revues de mode, et par quelques peintures murales, dans certains restaurants de Manhattan, et notamment par celle commandée en 1961 par John Fitzgerald Kennedy pour décorer la piscine de la Maison Blanche. Il a signé des illustrations pour le livre Pilote de Guerre (Flight to Arras).

Saint-Exupéry aurait travaillé certains de ses dessins pour Le Petit Prince dans l’atelier new-yorkais de Bernard Lamotte, situé dans la 52e rue.